« L’ éducation est l’arme la plus puissante que
l’on puisse utiliser pour changer le monde ».

FIE_logo_sans tag line.png

Nelson Mandela

​​Nous sommes face à un monde qui change de plus en plus vite, qui suscite chez certains des peurs et des tentations de repli. Crise climatique, inégalités sociales, révolution technologique, quête de sens… L’exemple récent de la crise sanitaire en est un très fort révélateur.

 

Il est important de prendre conscience qu'aujourd'hui en France, un enfant de 3 ans issu d'une famille modeste maîtrise 500 mots, contre 1 000 pour les enfants de familles aisées. Que près d'1,5 million des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont des NEETS : c’est-à-dire des jeunes non-scolarisés, sans travail et sans formation - des jeunes sans perspectives, invisibilisés et guettés par l’exclusion.

Encore quelques chiffres significatifs ?


On compte 2 fois plus de jeunes sans diplômes dans les quartiers prioritaires des grandes métropoles et les taux de chômage y sont 2 à 3 fois plus élevés.  Qu'en sera-t-il demain sachant que pas moins de 65 % des métiers qu’exerceront nos enfants n’existent pas encore* ? Le challenge est immense pour notre jeunesse.

Face à ces constats et tant d’autres, le 4ème Objectif de Développement Durable proposé par l’UNESCO encourage à assurer l’accès de chacun à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.

Alors, pouvons-nous continuer à apprendre aujourd’hui comme hier ? 

 

Apprendre, est-ce finalement seulement un droit ou également un devoir ?

 

Quelles sont les compétences indispensables à développer pour faire société en prenant soin de soi, des autres et de la Planète ?

 

Peut-on encore dissocier le futur de l’éducation, de celui des compétences et du travail ?

On se demande tous aujourd’hui : quelle planète laisserons-nous à nos enfants ?

Ne devrait-on pas également se demander quels enfants laisserons-nous à notre planète ?

Visuels - FIE(4).png

​"Nous faisons face à une situation

d'urgence de même ampleur que l’urgence climatique. Nous devons collectivement nous rassembler au service d'une dynamique de transition éducative"

A l’échelle des individus, des organisations et de notre société, c’est finalement chacun d’entre nous qui doit s’emparer de cette question essentielle, car nous sommes tous tantôt éducateur, tantôt apprenant.

Mais comment faire ? 

 

Nous croyons que l’avenir s’apprend et se construit ensemble – que c’est grâce au pouvoir de la coopération que nous apporterons des réponses efficaces aux enjeux de notre société. 

 

Par chance, il existe déjà un nombre important d’acteurs publics, privés et associatifs qui font preuve d’un engagement éducatif remarquable en faveur du soutien à la parentalité, de la lutte contre le décrochage scolaire et de l’insertion professionnelle durable. Mais parce qu’elles sont souvent cloisonnées, limitées en moyens financiers ou humains, ces initiatives ne disposent pas toujours des capacités suffisantes pour profiter à tous ceux qui en ont le plus besoin sur les territoires.

"L'impact collectif,  l’alliance entre acteurs associatifs, privés et publics, est indispensable. C’est là toute l’ambition d’un territoire apprenant"

Visuels - FIE(3).png

Nous souhaitons contribuer à faire de la métropole de Lyon un territoire pionnier de la transition éducative, un territoire apprenant, qui développe les talents de chacun pour le bien commun. La réussite de cette dynamique suppose d’adresser plusieurs enjeux de manière massive :

 

  • rassembler les décideurs publics compétents en matière de politiques éducatives, d’engagement citoyen, de formation et d’insertion professionnelle,

 

  • fédérer un réseau d’entreprises qui s’engagent pour le développement des compétences et de l’employabilité,

 

  • identifier les acteurs et accompagner les projets qui réinventent les manières d’apprendre par l’intelligence collective,

 

  • nourrir une culture partagée, pour apprendre à se connaître pour mieux se reconnaître dans nos complémentarités,

 

  • favoriser la coopération pour que les solutions puissent s’articuler, se renforcer et bénéficier au plus grand nombre,

 

  • adresser ensemble les enjeux du territoire, au service de l’action publique et de l’intérêt général.

 

"C’est pourquoi nous créons le Fonds d’Innovation Educative : pour accélérer l'engagement éducatif d'entreprises pionnières, l'impact de projets remarquables et l'innovation publique."

Ensemble, apprenons et construisons l’avenir.

Rejoignez-nous et soutenez-nous pour accélérer le déploiement d’actions innovantes s’adressant aux plus éloignés de l’école et de l’emploi.